Ma tribune dans le bulletin municipal d’octobre 2023 :

Effondrement climatique : la ville doit enfin planter des ARBRES.
Insécurité : Installer les Manouches sur l’Aire de grand passage n’est pas la solution. La ville doit enfin fournir un terrain et il n’y aura plus d’agression comme l’un de nos agents en a subi une. Je lui souhaite bon rétablissement.
Huis clos n°3 : le 15 mai M. Marty a refusé de publier le rapport sur la Sécurité (CLSPD) et pour l’obtenir m’a renvoyé vers M. le Procureur. M. Marty a avoué que notre Plan Communal de Sauvegarde (2015) est obsolète donc illégal. La délibération n°2023/41, illégale selon Mme la Sous-préfète, a été revotée.
Départ surprise : Directeur général de nos services depuis 2002, M. Christophe Dauffer quitte ses fonctions. Son courage et son honnêteté le conduisent à d’autres fonctions. Bonne chance !
La passerelle Bragsteg a été rénovée pour 549 000 €. Si elle l’avait été en 2016 nous aurions économisé 229 000 € et je n’aurai pas eu besoin d’intervenir avec la Sous-préfète pour qu’enfin les travaux soient réalisés.

Fabien KUHN

Ma tribune dans le bulletin municipal de juin 2023 pour enfin passer de la colère à l’espoir !

Europe : Après plus d’un an d’une guerre atroce, j’ai une pensée pour le Peuple ukrainien si courageux et si héroïque face à l’envahisseur Poutine et son régime sanguinaire. Gloire à l’Ukraine !
EHPAD : Le Dr Marty pratique l’omerta et la menace, cela doit cesser ! Depuis 2022 il refuse de publier le rapport accablant de l’ARS. Il enterre les alertes de sécurité même d’une élue de sa majorité sur « Le dysfonctionnement managérial et organisationnel » qui « pose soucis à bon nombre de Sarrebourgeois ».
Mauvaise gestion : Fermeture actée de 3 écoles (dont Bellevue en 2023). « Fermeture » de la Commission Travaux depuis 1 an et de Bragsteg depuis 2 ans car il n’a même plus d’argent pour rénover les panneaux « Sarrebourg » à l’entrée de la ville ! 2ème hausse des impôts pour éviter la mise sous tutelle par l’État.
Changement climatique : Selon le vice-président de la BCE cela « représente une source majeure de risque systémique ». M. Marty ne devrait-il donc pas implanter de grands arbres comme à Metz ?

Fabien KUHN

Ma tribune dans le bulletin municipal de mars 2023

Le 10 février M. Marty a dit qu’il augmentera encore les impôts en 2023 car il lui manquerait 900 000 € et que depuis 2 ans il dégrade volontairement la qualité de service de notre ville en supprimant de nombreux postes. Il doit à tout prix boucler son budget pour ne pas être mis sous tutelle par l’État. Grâce à mon intervention auprès des Autorités il se soumet à la loi en cessant de siéger au conseil d’administration de nombreuses associations qui dépendent financièrement de la ville car cela constitue des conflits d’intérêts multiples et flagrants.

Après avoir enterré le rapport d’inspection de l’ARS sur l’EHPAD M. Marty enterrera-t-il le rapport d’enquête sur les conditions dans lesquelles une patiente dépressive a pu sauter du 2ème étage ? Ce malheur aurait-il pu être évité ? Selon la Charte de l’EHPAD le droit à la sécurité et à un suivi médical adapté est garanti. Il est temps que M. Marty prenne la sécurité des patients au sérieux. J’adresse mes sincères condoléances à la famille de la victime.

Fabien KUHN

Je vous souhaite pour 2023 une excellente Santé mais aussi une épidémie d’Amour, de Joie, de Solidarité et de Bonheur !

Bulletin Annuel 2022

Suite à mon intervention auprès des autorités compétentes, M. Christophe Henry adjoint aux sports a été contraint à la démission car son cabinet d’expertise comptable contrôle les comptes des entités dépendantes de la ville. C’est interdit par la Loi. D’après le Code pénal ce conflit d’intérêts est une prise illégale d’intérêts.

Lors du huis clos du 25 novembre M. Marty a déclaré ne pas savoir comment payer les factures de 2023. Cet aveu de quasi cessation de paiement et son refus de procéder au changement de notre éclairage public vers un système LED économe et écolo prouvent que sa gestion structurelle depuis 34 ans est mauvaise au point de devoir « racler les fonds de tiroir » (sic).

Continuera-t-il à accroître les impôts et à fermer nos équipements pour boucler son budget et éviter sa mise sous tutelle par l’État ?

Fabien KUHN

Ma tribune dans le bulletin municipal d’octobre 2022 :

Alain Marty et ses avocats ont passé des heures à surfer sur mon site web pour répliquer à mon RECOURS en annulation contre la « délibération RPR 8°C ». Selon l’article L. 2131-11 du CGCT : « Sont illégales les délibérations auxquelles ont pris part un ou plusieurs membres du conseil intéressés à l’affaire qui en fait l’objet, soit en leur nom personnel, soit comme mandataires ». M. Marty dirigeant du parti RPR 8°C a donc violé la loi. Il a dissimulé sa fonction à la Préfecture pour saboter le contrôle de légalité. Il a refusé mon offre de retirer mon recours pour revoter la délibération RPR 8°C.

RECOURS EN ANNULATION contre la délibération de don d’Alain Marty vice-président du RPR 8°C à Alain Marty maire de Sarrebourg

Le RL a annoncé cet été la fermeture du cabinet d’imagerie.

Pourquoi depuis 2015 le Dr Marty n’a-t-il pas aidé le Dr FREY lorsque la convention hospitalière a été annulée de manière injuste l’obligeant à rembourser des années de labeur ? En 2021, la Justice l’a finalement déchargé de ce remboursement indu, réclamé à tort pendant 6 ans.

Fabien KUHN

Ma tribune dans le bulletin municipal de juin 2022 :

Alain Marty, vice-président de son micro-parti RPR 8°C, dit avoir vendu le local 14 rue de Lupin pour alimenter la fédération LR de Moselle présidée par Fabien Di Filippo.

De quoi financer la campagne des législatives de son poulain afin qu’ils puissent poursuivre leur œuvre catastrophique :

  • Dysfonctionnements à l’EHPAD Les Jardins tels ORPEA, une enquête de l’ARS est toujours en cours suite à ma saisine et Alain Marty refuse de publier le rapport.
  • Vote en faveur des Néonicotinoïdes tueurs d’abeilles.
  • Des équipements dangereux par manque d’entretien qu’il s’agisse de la passerelle Bragsteg ou du pont de la SNCF.

Mon action depuis 2 ans a pour priorité votre sécurité et de mettre fin à l’insupportable opacité de la gestion d’Alain Marty dont les effets néfastes depuis 33 ans se font de plus en plus sentir au quotidien, visibles sur www.fabienkuhn.fr.

Fabien KUHN

Alain Marty, vous devriez avoir honte !

Bulletin Février 2022

2022 est l’année des comptes à rendre pour Alain Marty

Des sociétés d’économie mixte en faillite, des finances détériorées au point de ne pas pouvoir entretenir et remettre en état les bâtiments et la voirie, des appels d’offres infructueux… Il faut investir pour créer de l’activité économique et pour restaurer l’attractivité de notre ville, mise à mal par les 33 ans de gestion Marty qui ont fait fuir 10% de notre population. Mais Alain Marty est opposé à l’emprunt, la ville n’aurait-elle plus la capacité de s’endetter ?

Par sa gestion désastreuse, Alain Marty est contraint de renoncer au peu de projets promis, même la piste d’athlétisme ne sera pas rénovée. Les JO de 2024 attendront 2026, la bonne gestion aussi ! Notre champion olympique Augustin Bey devra s’entraîner ailleurs.

Alain Marty, vous devriez avoir honte !

Fabien KUHN

Je vous souhaite une belle année 2022 remplie d’Amour, de Joie, de Solidarité et une excellente Santé !

Bulletin Annuel 2021

Suite à ma saisine de l’ARS le 21 avril 2021, une inspection générale de l’EHPAD Les Jardins est en cours. 10 experts de l’ARS et du Département sont venus sur place en novembre pour effectuer des contrôles. Alain Marty est alerté sur les dysfonctionnements depuis 2019 mais comme toujours il ne fait strictement rien sauf me censurer lorsque je l’interpelle sur ce sujet au conseil municipal et apporter des réponses mensongères à mes questions écrites.

D’autre part, ma saisine du Tribunal contre l’arrêté anti-terrasses a contraint Alain Marty à négocier un accord avec la profession et à respecter les lois, ce qui m’a conduit au désistement comme le Tribunal le souligne dans sa décision disponible ici.

Fabien KUHN

Élection validée, recours au Conseil d’État :

L’analyse du jugement du tribunal administratif de Strasbourg démontre que les principaux motifs d’annulation n’ont pas été examinés au seul prétexte qu’ils auraient été « tardifs ».

Ces motifs seront donc examinés par le Conseil d’État que je saisis sans tarder.

Devant la pandémie, il y a deux façons de réagir.

Continuer la lecture de « Élection validée, recours au Conseil d’État : »